Raksha bandhan रक्षा बन्धन) en août

Raksha bandhan रक्षा बन्धन) en août

Rakshabandhan  रक्षा बन्धन ou Rakhi est une fête indienne qui célèbre le lien de fraternité qui unit deux êtres humains, qu’ils soient frère et sœur dans la vie de famille, ou qu’ils soient de sincères amis, comme frère et sœur.

En sanskrit, Raksha Bandhan signifie « le nœud de protection ». Le terme Raksha signifie protection, et Bandhan est le verbe attacher.

C’est une ancienne fête hindoue qui célèbre l’amour et les devoirs entre frères et sœurs. La sœur prépare une cérémonie nommée Rakhi, puis elle prie pour exprimer son attachement pour son frère et ses souhaits de bien-être pour son frère. En retour, son frère s’engage rituellement à protéger et prendre soin de sa sœur en toutes circonstances. C’est l’une des occasions d’affirmer les liens familiaux en Inde.

La fête est aussi l’occasion de célébrer les liens familiaux semblables à ceux entre frère et sœur comme les liens entre cousins ou d’autres membres éloignés de la famille et parfois entre un homme et une femme n’ayant pas de lien familial.

Pour beaucoup, la fête transcende la famille biologique, rassemble hommes et femmes à travers les religions, les groupes ethniques et souligne rituellement l’harmonie et l’amour. Elle a lieu durant le mois de Shraavana qui se déroule en août.

Des jours ou même des semaines avant le Raksha Bandhan, les femmes achètent ou fabriquent le rakhi le cordon de cérémonie à attacher autour du poignet du frère ou de l’ami. 

Le plus souvent le rakhi est un simple cordon tissé et coloré. Il peut parfois être décoré et porter des amulettes ou être une montre-bracelet fantaisie ou encore être un bracelet pour hommes ou un bijou. Le frère achète aussi des cadeaux pour sa sœur.

Le matin du Raksha Bandhan les sœurs et les frères se rejoignent en présence des parents et grands parents survivants et d’autres membres de la famille. Si le frère et la sœur sont éloignés géographiquement, la sœur peut poster le rakhi à l’avance avec une carte de vœux ou une lettre souhaitant que son frère aille bien.

Le rituel commence devant une lampe allumée « diya » ou une bougie qui représente la déesse du feu. Sœur et frère se font face et la sœur noue le rakhi autour du poignet de son frère.

Quand le rakhi est noué, la sœur dit une prière pour le bien-être, la bonne santé, la prospérité et le bonheur de son frère. Ce rituel implique parfois un « aarti » où un plateau avec une lampe allumée ou une bougie est rituellement tourné autour du visage du frère durant la prière et l’expression des souhaits. La prière est soit un texte personnel soit une prose ou un poème de rakhi. 

Après la prière, la sœur applique une marque de couleur appelée « tilak ou bindi «  sur le front de son frère.

Après l’apposition du tilak, le frère promet de protéger et de prendre soin de sa sœur en toutes circonstances. La sœur offre alors des friandises à son frère qui peut lui, offrir à sa sœur des cadeaux comme des vêtements, de l’argent ou un autre signe d’attention.  Ils s’étreignent, et la famille félicite rituellement la célébration festive de l’amour et de la protection frère-sœur. Le frère porte le rakhi toute la journée à l’école ou au travail comme souvenir de sa sœur et comme marque du festival de Raksha Babdhan.

                                   

Article proposé par Brigit.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *