Rama Navami  राम नवमी le 25 Mars 2018

Rama Navami  राम नवमी le 25 Mars 2018

Rama Navami  राम नवमी  est une fête populaire hindoue qui célèbre le neuvième jour du mois lunaire Chaitra (mars-avril) la naissance de Rama prince d’Ayodhyâ et septième incarnation de Vishnou (celui qui protège l’univers).

Ramanavami est fêté par de la musique, des festins, des cadeaux ainsi que par des cérémonies traditionnelles qui peuvent débuter jusqu’à 9 jours avant :  – cortèges dans les villes et les lieux sacrés comme Ayodhya (Uttar Pradesh), ville sainte de l’hindouisme, supposée avoir été la capitale du royaume de Rāma, le héros du Rāmāyana.

– des processions, des prières, des jeûnes, des bains dans les rivières sacrées (plus particulièrement, la Sarayu à Ayodhya)

– des lectures et des représentations du Ramayana.
– dans certains temples, on procède même à des cérémonies de mariage entre les effigies de Rama et de Sita.

La vie et les exploits héroïques de Rāmā sont relatés dans le Rāmāyanale parcours de Râma.  

Des données astronomiques extraites du poème épique permettraient de dater son règne approximativement au xxe s. av. J.-C. 

Rāmāyaṇa est la plus courte des deux épopées mythologiques de langue sanskrite composées au début de notre ère chrétienne. Les dévots hindous acceptent le Rāmāyaṇa comme un compte-rendu fidèle de la vie du Rāma historique.

Le Râmâyana raconte la naissance et l’éducation du prince Râma, la conquête de Sītā et son union avec elle.  L’œuvre raconte également l’exil de Râma et Sita dans la forêt de Dandaka, l’enlèvement de Sita, sa délivrance et le retour de Rama sur le trône.

Constitué de sept chapitres et de 24 000 couplets (48 000 vers), le Râmâyana est, comme le Mahâbhârata, l’un des textes fondamentaux de l’hindouisme et de la mythologie hindoue

Le poème est traditionnellement attribué à l’ermite légendaire Vâlmîki qui apparaît comme personnage dans les premiers et derniers chapitres, lesquels sont considérés comme des compositions un peu plus récente que les autres.

Rāma est considéré comme le septième avatar du dieu Vishnou (celui qui protège l’univers).
Il est l’image de l’homme parfait et est adoré au même titre que son compagnon Hanuman, la fidélité incarnée, le dieu-singe qui l’aide dans ses aventures.

Rāma est représenté avec la Nature, son épouse, à ses côtés. Il est de couleur sombre, vêtu d’un voile jaune. Ses cheveux sont fixés en chignon. Il a deux bras, porte deux grands anneaux d’oreilles et un collier précieux. Sur son genou gauche est assise la cause de l’Univers, l’énergie primordiale appelée la Froide (Sâtî). Elle a l’éclat de l’or pâle. Ses deux bras sont couverts de bijoux célestes. Elle tient dans sa main un lotus.

Article proposé par Brigit.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *