Simplicité – Authenticité – Apma !

Simplicité – Authenticité – Apma !

Bonjour à tous

Stéphane Richard, qui enseigne désormais le massage ayurvédique APMA en Inde, a partagé ce texte de Heinrich Yoga de Lausanne. C’est tout l’enseignement de Swamiji qui est décrit, très émouvant. Nous nous efforçons de toujours garder sa simplicité et son authenticité.

Petite mise au point (un avis très personnel sur le Yoga)…

Pour pratiquer le Yoga, vous n’avez pas besoin de tapis anti-dérapants fabriqués dans le dernier produit certifié écologique et anti-allergie.

Vous n’avez pas besoin non plus de leggings, de shorts, de t-shirts chers, à motifs « hindouisants » tels que nombre de magasins en-ligne ou de boutiques en vendent.

Les yogis et yoginis authentiques pratiquaient et pratiquent encore, dans des lieux reculés, parfois des grottes dans l’Himalaya, dans une quelconque jungle ou dans des ashrams, peu et/ou simplement vêtu-e-s et sans tapis labellisés.

Bien entendu, vous pouvez apprécier ces vêtements et accessoires, mais il est bon de se détacher de ce consumérisme auquel poussent certaines publications, certains sites et l’effet de mode.

Pour pratiquer le Yoga, vous n’avez pas besoin de CD’s de chants d’oiseaux ni de MP3 d’artistes new-ageisant-e-s qui chantonnent doucereusement des mantras. Les mantras sont quelque chose de sérieux et ne nécessitent pas d’être mielleusement gazouillés.

Bien entendu, vous pouvez apprécier ce genre de sonorités et en accompagner votre pratique mais il est bon de savoir l’origine et le sens desmantras et de ne pas les réduire à un aspect « wellness pour oreilles ».

Pour pratiquer le Yoga, vous n’avez pas besoin d’avoir l’air toujours heureux/-ses et rayonnant-e-s, comme certaines vidéos sur le net donnent l’impression ; le Yoga, demande l’observation de ce qui est, si je suis mal, je pratique et note mon état, heureux ou malheureux, en forme ou non, et je sais que cela aussi passera ; le Yoga demande aussi de l’honnêteté par rapport à soi-même et par rapport aux autres, je peux donc admettre ne pas être bien tout en pratiquant.

Pour pratiquer le Yoga, je n’ai pas besoin d’une salle climatisée, dans un centre de fitness onéreux, je peux pratiquer dans ma chambre, mon salon, un jardin, un balcon… D’ailleurs il n’y guère que pour les postures qu’il faille de la place suffisante et le Yoga ne se limite pas aux postures, cela peut se pratiquer dans le quotidien, où que l’on se trouve (Bhakti Yoga, Karma Yoga, Jnana Yoga ou encore du pranayama par exemple).

Bien entendu, des enseignant-e-s très motivé-e-s et qualifié-e-s peuvent enseigner dans des salles de fitness onéreuses, mais il s’agit de savoir ce qui est effet de mode et ce qui est traditionnel.

Pour pratiquer le Yoga, je ne vais pas « faire du Yoga » une ou deux fois par semaine dans une salle, le Yoga est une voie, un de six darshanas (philosophie, enseignement, point de vue) de l’hindouisme, c’est une voie, un chemin de vie.

Bien entendu, je peux pratiquer uniquement l’aspect physique, comme une « gymnastique indienne », les bienfaits physiques sont indéniables, l’éveil à une forme de transcendance est possible de toute manière, mais il est bon de savoir de quoi il s’agit réellement ; ni gym, ni new-age, le Yoga se rattache à une Tradition millénaire.

A ceux qui m’affirmeront que je ne vais pas attirer de personnes dans notre école de Yoga en étalant ainsi mes pensées, je leur rétorquerai qu’il existe assez de centres, d’écoles, de studios pour que chacun-e trouve son bonheur et que pour une personne dérangée par mes propos une autre appréciera, peut-être.

De plus, il ne s’agit en aucun cas de vouloir « convertir » quiconque à quoi que ce soit, mais de permettre de pratiquer en connaissance de cause. L’idée n’est pas de critiquer ni de juger la personne qui vient pour se faire du bien, pour développer sa musculature ou qui aimerait perdre du poids, des motivations fort valables d’ailleurs ; l’idée est de clarifier ce qu’est et n’est pas le Yoga. Chez nous, même les divers-e-s enseignant-e-s ont des approches différentes du Yoga.

Je répondrai aussi que parmi les yamas du Yoga, les observances, nous trouvons « satya », la véracité, la sincérité, donc autant exprimer sa vérité (et je dis bien « sa » vérité, car je ne demande à personne de partager mes points de vue).


Les commentaires sont clos.